Hépatite A

Share

Type d’agent infectieux

L’hépatite A est une infection du foie due au virus de l’hépatite A. Il s’agit d’un virus à ARN, très résistant dans le milieu extérieur.

Transmission

L’hépatite A n’est que rarement sexuellement transmissible. La transmission est en fait oro-fécale : le virus pénètre par la bouche, rejoint la circulation sanguine puis le foie où il se multiplie ; les nouveau virus sont libérés dans les voies biliaires puis les intestins et contaminent les matières fécales.

En pratique, c’est donc au contact direct de personnes infectées (mains mal lavées, soins à la personne) ou en ingérant des aliments ou de l’eau contaminés que se fait la transmission. Ce mode de transmission explique la plus grande fréquence de l’hépatite A dans les pays en voie de développement (par l’accès à l’eau potable notamment).

640px-HAV_prevalence_2005

Plus rarement, certaines pratiques sexuelles (comme l’anulingus) sont à risque de transmission.

Évolution de l’infection

Le risque d’apparition de symptômes ou de formes graves augmente avec l’âge. Les symptômes les plus fréquents, qui peuvent apparaitre 2 à 6 semaines après la contamination, sont la jaunisse, une fatigue importante pouvant s’accompagner de perte de poids et des troubles digestifs. Certains symptômes persistent parfois plusieurs semaines. Les matières fécales de la personne infectée sont rapidement contaminantes (avant l’apparition des éventuels symptômes).

Contrairement aux hépatites B et C, il n’y a pas de passage à la chronicité.

Il existe une forme grave appelée hépatite fulminante, dont la fréquence augmente avec l’âge. Il s’agit d’une destruction très rapide du foie, qui peut être fatale, et pour laquelle il est parfois nécessaire de réaliser une transplantation hépatique (greffe de foie) en urgence.

Traitement

Il n’existe aucun traitement spécifique. Seul le traitement de certains symptômes peut être proposé, en évitant tout médicament potentiellement toxique pour le foie.

Prévention

L’hygiène des mains (au sortir des toilettes, avant de manger ou de faire à manger) est primordiale. Sur le plan collectif, les travaux d’assainissement sont essentiels.

Il est aussi possible de se faire vacciner contre l’hépatite A.

Voir aussi

  • http://www.sante.gouv.fr/questions-reponses-sur-l-hepatite-a.html
  • http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Hepatites-virales/Hepatite-A
  • http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs328/fr/

Laisser un commentaire