Le traitement post-exposition VIH

Share

Le traitement Post-Exposition VIH (TPE dans le jargon médical) peut être proposé dans certaines situations de risque récent d’exposition au virus du SIDA.

En quoi consiste-t’il ?

Il s’agit actuellement d’une tri-thérapie, c’est-à-dire l’association de 3 molécules anti-virales actives contre le virus du SIDA, qui sont habituellement prescrites aux personnes vivant avec le VIH. Avec les molécules proposées actuellement, les effets indésirables les plus fréquents sont des troubles digestifs, mais la possibilité d’effets indésirables plus gênants implique un suivi médical rapproché pendant la période de traitement.

Le but de ce traitement est d’empêcher le virus de s’installer définitivement dans l’organisme dans le cas où il aurait réussi à passer les premières barrières de défenses que sont la peau et les muqueuses.

L’efficacité du TPE diminue avec le délai de mise en route. Pour avoir une chance d’être efficace, il doit être initié en urgence, au mieux dans les 4h suivant le risque, au plus tard dans les 48h. Passé ce délai, le TPE n’est plus recommandé.

Où et comment se procurer le TPE ?

Pour en bénéficier, il faut se rendre au plus tôt dans un service qui est habilité à le délivrer.

Dans l’attente d’une mise à jour réglementaire et contrairement à l’ancienne structure CDAG, les CeGIDD ne sont pas autorisés à délivrer le TPE. Il est cependant possible de vous y conseiller sur l’intérêt ou non du TPE dans votre situation et vous adresser si besoin vers un service délivrant le TPE.

Vous pouvez vous rendre dans les services habilités à délivrer le TPE :

  • aux Consultations en Maladies Infectieuses, aux heures d’ouverture ;
  • aux urgences médicales en dehors des heures d’ouvertures des autres services, y compris la nuit. Si le médecin amené à vous prendre en charge en urgence n’est pas un spécialiste de ce type de prescription, il pourra éventuellement vous délivrer 3 jours de traitement, vous laissant le temps de consulter dès que possible sur rendez-vous un médecin spécialiste. Votre situation sera alors réévaluée et le traitement poursuivi si nécessaire.

Si le traitement est nécessaire, il doit être poursuivi 28 jours sans interruption pour avoir une efficacité. Attention, si le TPE permet de réduire le risque, en particulier s’il est démarré dans les 4h suivant ce risque, il ne peut totalement le supprimer.

Le TPE est pris en charge à 100% par l’assurance maladie.

Suivi

Le suivi du TPE est réalisé par un médecin spécialiste dans le domaine du VIH.

Ce suivi comprend notamment le fait de vous voir régulièrement en consultation et réaliser des examens biologiques, afin de vérifier que votre organisme tolère bien les médicaments et de tester les infections sexuellement transmissibles.

Notez que les recommandations actuelles préconisent une durée de suivi de 4 mois (dont 28 jours de traitement), délai nécessaire pour s’assurer de l’absence de contamination par le VIH. En effet, la prise du traitement peut retarder le moment où le test de dépistage du virus du SIDA sera en mesure de détecter une éventuelle contamination (4 mois, au lieu de 6 semaines en l’absence de TPE).

Points clés à retenir au sujet du TPE

  • Réservé aux risques importants
  • Si possible, consulter accompagné de la personne « source »
  • Doit être mis en place au plus vite, sous 48 heures
  • Doit être poursuivi 28 jours
  • Effets secondaires digestifs fréquents
  • Retarde le délai de fiabilité du test VIH à 4 mois

Laisser un commentaire